Vous êtes ici

Ginn bei der Police Maschinnegewierer agezunn?

Questions parlementaires Justice et sécurité Gusty Graas

D'Presse schreift haut dervunner, dass verschidden Unitéiten hier Maschinnegewierer (vum Typ MP5A3) zréckgi missten, ier se dann erëm an der Police nei verdeelt ginn. Verschidden Unitéite missten dann ouni des prezis Waff auskommen. Den DP-Deputéierte Gusty Graas freet beim Sécherheetsminister no wat un dësen Informatiounen drun ass.

Question

Monsieur le Président,

J’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure:

« La presse d’aujourd’hui s’est fait l’écho que certaines unités de la Police Grand-Ducale auraient été appelées à remettre, avant la fin du mois de septembre, leur pistolet-mitrailleur (du type MP5A3) et la munition correspondante afin qu’il puisse être procédé à une redistribution de cette arme à feu.

A ce sujet j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure:

  • Monsieur le Ministre est-il en mesure de confirmer ces propositions?
  • Quelles unités sont concernées par cet appel ?
  • Il est rapporté que le retrait de cette arme a été communiqué dans un document datant du 6 décembre 2012 et qu’il n’est exécuté qu’à ce moment-ci. Le cas échéant Monsieur le Ministre peut-il informer quant à la cause de cette exécution décalée?
  • Monsieur le Ministre peut-il confirmer que certaines divisions n’auront plus à leur disposition de pistolet-mitrailleur ? Une telle décision ne compliquera-t-elle pas bonne exécution de leurs missions policières ?
  • Il semble que des réflexions budgétaires soient à la base de la redistribution de cette arme à feu. Monsieur le Ministre peut-il confirmer ces propos et sera-t-il en mesure, le cas échéant, de fournir des détails à ce propos ?»

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

Gusty GRAAS
Député

Réponse de Monsieur le Ministre de la Sécurité intérieure Etienne SCHNEIDER à la question parlementaire n°2314 du 12 août 2016 de l’honorable député Gusty GRAAS.

En 2012, la Police avait décidé, après analyse de la nécessité opérationnelle du pistolet-mitrailleur HK MP5 en armement individuel, et dans le souci d’une gestion efficiente de ses moyens, de revoir le concept de distribution des pistolets mitrailleurs HK MP5.

Le nouveau concept consiste à distribuer les pistolets mitrailleurs individuellement ou collectivement, en fonction du type de mission du service dont relève le policier. Seuls les policiers travaillant dans des services purement administratifs n’auront plus de pistolet mitrailleur à leur disposition.

Contrairement à ce qui est rapporté par la presse, la redistribution des pistolets mitrailleurs annoncée en décembre 2012 n’a pas commencé à trouver exécution que maintenant, mais elle se fait de manière progressive et continue depuis des années.

La réflexion de la Police à la base du nouveau concept avait surtout été une gestion efficiente de ses moyens. La distribution de pistolets mitrailleurs nécessite en effet des ressources financières pour la gestion administrative et pour la maintenance des armes, des capacités de stockage sécurisé dans les unités et des capacités considérables en termes de formation. Les dépenses budgétaires liées à l’acquisition de telles armes avaient été secondaires dans la décision de la Police.

 


Gusty Graas

Fichier attachéTaille
Icône PDF 20160812_qp_ggraas_MP5.pdf98.93 Ko
Icône PDF 20160812_qp_ggraas_MP5_reponse.pdf496.17 Ko