Vous êtes ici

E bessere Kader fir den Télétravail?

Questions parlementaires Emploi André Bauler

Den Télétravail, also d'Méiglechkeet hunn vun doheem aus ze schaffen, kënnt an der Aarbechtswelt ëmmer méi op. Wéi ass d'Situatioun de Moment zu Lëtzebuerg a wat gëtt gemaach fir den Télétravail ze vereinfachen? Den DP-Deputéierten André Bauler freet beim Aarbechtsminister no.

Question

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 80 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Economie sociale et solidaire:

« Dans une économie dominée progressivement par la Toile et les technologies modernes de l’information, le télétravail figure sans nul doute parmi les modes de travail émergents en facilitant notamment le travail à domicile. Dans une économie de taille réduite comme la nôtre, il va sans dire que le télétravail est l’une des formes d’organisation du temps de travail qui permet de diminuer les flux de transports collectifs et privés, surtout aux heures de pointe.

Voilà pourquoi j’aimerais poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre du Travail et de l’Emploi :

Monsieur le Ministre peut-il me dire dans quels domaines, voire dans quels types d’entreprises le télétravail est actuellement le plus développé? Le ministère a-t-il fait réaliser une étude ou, du moins, un sondage en la matière?

Le ministère a-t-il déjà réfléchi à promouvoir, le cas échéant, des projets-pilotes destinés à sensibiliser les entreprises à soutenir davantage le télétravail?

Selon l’avis de Monsieur le Ministre, quels sont les profils professionnels qui se prêtent le mieux au télétravail?

Monsieur le Ministre pense-t-il éventuellement à mettre en place un cadre incitatif destiné à favoriser ce genre de travail?»

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

André BAULER
Député

Réponse de Monsieur le Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Economie Sociale et Solidaire à la question parlementaire  n°2532 de Monsieur le Député André Bauler.

Au niveau européen (EU28) et selon les résultats de la sixième enquête européenne sur les conditions de travail publiée par Eurofound au mois de novembre de cette année, 3% des employés pratiquent le télétravail et ceci essentiellement dans le secteur des services financiers. Le télétravail étant le plus répandu au Danemark, aux Pays-Bas, en Suède et au Luxembourg (page 86 du rapport).  Les professions les plus hautement qualifiées et aux exigences de travail les plus importantes sont aussi celles qui sont le plus concernées par le télétravail.

Au Luxembourg et selon l’enquête sur les forces de travail (EFT) réalisée par le STATEC, la pratique du télétravail est en forte augmentation. En 2010, 3% des résidents actifs ont pratiqué le télétravail (au moins 8h par semaine) alors qu’en 2015 ils sont 6,1%.

% Personnes ayant effectué du télétravail au cours des dernières quatre semaines

2010

2015

Part des actifs résidents qui pratiquent le télétravail

3,0

6,1

Part des hommes qui pratiquent le télétravail

3,3

6,4

Part des femmes qui pratiquent le télétravail

2,6

5,7

Source : STATEC – Enquête force de travail sur la population résidente –

Les hommes sont plus nombreux que les femmes à pratiquer le télétravail. 

Ce sont les professions de type directeurs, cadres gérants, professions intellectuelles et scientifiques qui pratiquent le plus ce genre de travail suivies par les professions intermédiaires.

L’augmentation de la pratique du télétravail semble démontrer que le cadre général fixé dans la convention conclue entre L'UEL d'une part, et les syndicats OGB.L et LCGB d'autre part et déclarée d'obligation générale par un règlement grand-ducal du 15 mars 2016, répond aux besoins.

La promotion du télétravail a aussi fait l’objet des discussions bilatérales avec la France. Un groupe de travail va être constitué en vue d’identifier les problèmes qui se posent au niveau du télétravail transfrontalier.

Finalement le développement du  télétravail s’inscrit aussi dans la mise en œuvre de l’étude Rifkin. Les partenaires sociaux seront appelés à coopérer dans ce sens.

 


André Bauler