Vous êtes ici

Kréien d'Wënzer eng Hëllef?

Questions parlementaires Agriculture et viticulture André Bauler Gilles Baum Gusty Graas

Well den Horeca-Secteur elo e puer Méint zou war an och all d'Foiren a Wäifester ofgesot goufen, hunn d'Lëtzebuerg Wënzer vill manner Wäi konnte verkafen. D'DP-Deputéiert André Bauler, Gusty Graas a Gilles Baum hu beim Wäibauminister nogefrot ob nach Hëllefe fir d'Wënzer kommen a wéi déi ausgesi wäerten.

Question:

Monsieur le Président,

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 de notre Règlement interne, nous souhaitons poser la question parlementaire suivante à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural :

« Comme tout le secteur agricole, la viticulture souffre également des effets de la crise du coronavirus. En effet, la fermeture du secteur Horeca, l’annulation des foires et fêtes du vin ont comme conséquence que les vignerons luxembourgeois ont eu du mal à vendre leurs produits pendant ces derniers mois. 

La Commission européenne a publié le 4 mai dernier un nouveau train de mesures exceptionnelles visant à soutenir davantage les marchés agricoles et alimentaires les plus touchés par la crise du coronavirus.

Dans ce contexte, la Commission européenne a proposé d'autoriser les États membres à utiliser les fonds destinés au développement rural pour indemniser les agriculteurs et les petites entreprises agroalimentaires, à concurrence de 5.000 EUR pour les premiers et de 50.000 EUR pour les secondes. 

Or, cette proposition de la Commission doit encore être soumise au Conseil et au Parlement européen pour approbation.

Dans ce contexte, nous aimerions poser les questions suivantes à Monsieur le Ministre de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural :

  • Monsieur le Ministre peut-il confirmer que le secteur viticole a souffert lors de ces deniers mois ? 
  • Dans l’affirmative, quelles solutions d’aide peut-il proposer à ce secteur ?
  • Concernant les mesures proposées par la Commission européenne, le Luxembourg compte-t-il profiter de la possibilité d’indemniser les agriculteurs à hauteur de 5.000 EUR et les petites entreprises agroalimentaires à hauteur de 50.000 EUR ? Est-ce que les viticulteurs seront éligibles pour ces aides ?   
  • Dans l’affirmative, quel montant du fonds luxembourgeois destiné au développement rural serait disponible pour ces aides supplémentaires ? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de notre très haute considération.

 

André BAULER                 Gusty GRAAS                  Gilles BAUM

   Député                              Député                            Député


André Bauler

Gusty Graas

Gilles Baum