Sie sind hier

Dossier FAGE: Manner Waasserverbrauch duerch eng innovativ Klärtechnologie?

Parlamentarische Fragen Nachhaltigkeit, Natur- und Umweltschutz Gusty Graas

Kann de Waasserverbrauch vun der Jughurtsfabrick zu Beetebuerg duerch eng nei Technologie drastesch reduzéiert ginn? Eng Lëtzebuerger Firma huet eng Méiglechkeet entwéckelt 80% vum Ofwaasser a Form vun Drénkwaasser ze recuperéieren. Den DP-Deputéierte Gusty Graas huet bei der zoustänneger Ministesch nogefrot, ob et virgesi wier dës Entreprise z'ënnerstëtzen a vu dass et technesch méiglech ass, FAGE ze verflichten, e Maximum un Drénkwaasser ze klären an nach eng Kéier ze benotzen.

Question

Monsieur le Président,

Par la présente, j’ai l’honneur de vous informer que, conformément à l’article 83 de notre Règlement interne, je souhaite poser la question parlementaire suivante à Madame la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable et à Monsieur le Ministre de l’Économie :

« L’implantation d’une fabrique de yaourts à Bettembourg a été critiquée à de maintes reprises tant par des organisations environnementales que par des acteurs politiques, notamment en raison de la forte consommation en eau potable ainsi que du rejet important d’eaux usées qu’engendrerait celle-ci.

Or, comme il a été relayé dans un article de presse récent, une entreprise au Luxembourg serait la première au monde à avoir développé un procédé technique purement mécanique capable d’épurer des eaux usées à un niveau de pureté très élevé de sorte que 80% de l’eau peuvent être réutilisés comme eau potable.

Ainsi, en ce qui concerne l’usine en question, d’importantes économies en eau potable pourraient être réalisées ce qui diminuerait également la pression sur les réserves en eau potable publiques.

Au vu de ce qui précède j’aimerais poser les questions suivantes à Madame la Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable et à Monsieur le Ministre de l’Économie :

  • Madame et Monsieur les Ministres sont-ils au courant des développements techniques de l’entreprise en question ?
  • Dans l’affirmative, le gouvernement envisage-t-il de soutenir cette entreprise encore plutôt jeune à développer son activité davantage ?
  • Sachant que les solutions techniques sont disponibles, serait-il envisageable de contraindre l’usine susmentionnée, au cas où elle s’implanterait à Bettembourg, à traiter ses eaux usées selon les plus hauts critères pour pouvoir réutiliser un maximum d’eau potable tirée du réseau et à minimiser ainsi l’impact de son activité sur les réserves en eau potable nationales ? »

Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’expression de ma très haute considération.

 

Gusty GRAAS

Député


Gusty Graas